Skip to main content

Facilitation des achats

Ce type de mesure permet de déduire 50 % du montant payé pour l'achat d'un produit neuf ou la mise au rebut de chaudières, cheminées, poêles à biomasse, à bois ou à granulés, dans la limite d'un plafond de dépenses de 96 000 €, qui entrent dans le cadre des dépenses engagées pour la rénovation du patrimoine bâti et la requalification énergétique des bâtiments, y compris les travaux visant à la réalisation d'économies d'énergie.

Déduction fiscale de 50 % pour la rénovation de bâtiments - Bonus Casa

Ce type de mesure permet de déduire 50 % du montant payé pour l'achat d'un produit neuf ou la mise au rebut de chaudières, cheminées, poêles à biomasse, à bois ou à granulés, dans la limite d'un plafond de dépenses de 96 000 €, qui entrent dans le cadre des dépenses engagées pour la rénovation du patrimoine bâti et la requalification énergétique des bâtiments, y compris les travaux visant à la réalisation d'économies d'énergie.

En savoir plus

Source : Agence des recettes

Pour bénéficier de la déduction, les données d'identification cadastrale du bien doivent être indiquées dans la déclaration fiscale. Le contribuable doit conserver ces informations et les mettre à la disposition de l'administration fiscale :

  • une copie du permis de construire si le règlement municipal de construction l’exige ; soit l’autocertification certifiant la date de début des travaux et la description des travaux, si le règlement municipal de construction ne prévoit aucune réalisation pour la mise en œuvre des interventions ;
  • une photocopie de la demande d'enregistrement si les données cadastrales sont manquantes ;
  • une photocopie des reçus de paiement de l'ICI/IMU, le cas échéant ;
  • la communication ASL nécessaire pour se conformer aux réglementations en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail et sur les chantiers de construction, le cas échéant.
  • des factures ou des reçus fiscaux au nom de la personne qui a effectué la dépense ;
  • le récépissé de virement bancaire ou postal :
  • le motif du paiement (la référence législative est l'art. 16-bis du T.U.I.R., décret présidentiel 22/12/86 n° 917-ex art. 1 loi n° 449 du 27/12/1997)
  • le code fiscal du contribuable bénéficiant de la déduction ;
  • le numéro de TVA ou le code fiscal du bénéficiaire du transfert (fournisseur).
  • le certificat du fabricant.

La déduction s'applique également au membre de la famille cohabitant avec le propriétaire ou le détenteur du bien sur lequel les travaux sont effectués, à condition qu'il supporte les dépenses (les transferts de paiement doivent donc également être effectués par lui et les factures doivent être à son nom).
La loi de finances 2018, afin de permettre le suivi et l'évaluation des économies d'énergie obtenues grâce à la mise en œuvre d'interventions constructives et technologiques qui impliquent des économies d'énergie et/ou l'utilisation de sources d'énergie renouvelables et qui donnent accès aux déductions fiscales prévues pour les rénovations de bâtiments, a introduit l'obligation de transmettre à l'ENEA les informations sur les travaux réalisés à partir du 01.01.2018.
A cette fin, ENEA a mis en place un site web ENEA PORTAL destiné aux utilisateurs pour la transmission des données sur les interventions soumises à l'obligation. Les données doivent être transmises dans un délai de 90 jours à compter de la date d'achèvement des travaux ou des essais.

ANNEXES


Guide de la rénovation des bâtiments - juillet 2019

Déduction fiscale de 50% (anciennement 65%) consacrée à la requalification énergétique - Ecobonus

Ce type de mesure permet de déduire 50 % du montant payé pour le remplacement total ou partiel d'un ancien générateur de chaleur ou d'une nouvelle installation sur un bâtiment existant, jusqu'à un maximum de 30 000 euros. Cette catégorie de produits comprend les chaudières à biomasse d'une consommation inférieure à 500 kW et les appareils de chauffage domestique à granulés d'une consommation inférieure à 50 kW.

En savoir plus

Source : Agence des recettes

50% (ex 65%) DEDUCTION FISCALE POUR LA RENOVATION ENERGETIQUE - ECOBONUS
Ce type de mesure permet de déduire 50 % du montant payé pour le remplacement total ou partiel d'un ancien générateur thermique ou d'une nouvelle installation sur un bâtiment existant, jusqu'à un maximum de 30 000 euros. Cette catégorie de produits comprend les chaudières à biomasse d'une consommation inférieure à 500 kW et les appareils de chauffage domestique à granulés d'une consommation inférieure à 50 kW.

Notes d'information

ANNEXES


Liste des données du produit (Ecobonus 50%)

Allégement de la TVA

Pour les travaux de rénovation de bâtiments, qualifiés de travaux d'entretien ordinaires ou extraordinaires (qui donnent droit à la déduction fiscale de 50 %), la TVA est appliquée au taux réduit de 10 %, lorsque les exigences de l'Agence des recettes sont satisfaites.

Superbonus 110% jusqu'au 31/12/2021

Le décret sur la relance (décret-loi n° 34 du 19 mai 2020, converti avec des modifications en loi n° 77 du 17 juillet 2020) a introduit à l'article 119 le SUPERBONUS, avec un taux de déduction de 110 % des dépenses engagées entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2021.
L'art. 121 réglemente les options de cession de crédit et d'escompte de facture.

En savoir plus

Le décret sur les exigences et le décret sur les assertions, qui réglementent l'accès aux incitations fiscales Ecobonus et Superbonus, sont entrés en vigueur le 6 octobre 2020, suite à leur publication au Journal officiel (G.U. n° 246 du 5 octobre 2020).

Prime qui, en raison des effets de report, inclut dans certains cas la possibilité d'améliorer le système de chauffage par l'utilisation d'appareils à biomasse.

Quelles sont les exigences ?
EXIGENCES POUR LES INSTALLATIONS ET LES APPAREILS DE BIOMASSE SUPERBONUS
Les pellets doivent être certifiés conformément à la norme UNI EN ISO 17225 - 2 et respecter les conditions énoncées à l'annexe X, partie II, section 4, paragraphe 1, lettre d) de la partie V du décret législatif 152/2006.

  • Remplacement d'un système de biomasse : le nouvel appareil doit avoir une classe de qualité minimale de QUATRE étoiles.
  • Remplacement d'un système NON-biomasse par un appareil à biomasse, qui doit avoir la classe de qualité minimale de CINQ étoiles.
  • Installation d'un appareil à biomasse sans remplacement, l'appareil doit répondre à la classe de qualité minimale de CINQ étoiles.
  • Les chaudières à alimentation manuelle en combustible doivent être conformes à la norme EN 303-5X. Les chaudières automatiques à granulés de bois doivent disposer d'un volume de stockage permettant de minimiser les cycles d'allumage et d'extinction.
  • Les poêles à granulés et les thermo-inserts à granulés doivent être conformes à la norme UNI EN 14785.
  • Les foyers à bois doivent être conformes à la norme UNI EN 13229.
  • Amélioration de deux classes énergétiques

Conto Termico 2.0

Le "Conto Termico" est une incitation pour les interventions liées à l'augmentation de l'efficacité énergétique et à la production d'énergie thermique à partir de sources renouvelables pour les petits systèmes, par le biais du remplacement des anciens systèmes. Grâce à cette option, il est possible de moderniser son système de chauffage et ses bâtiments et d'améliorer leur performance énergétique, en réduisant les coûts de consommation et en récupérant les dépenses engagées, même dans un délai très court.

En savoir plus

COMMENT POSER SA CANDIDATURE
Cette incitation peut être demandée aussi bien par les administrations publiques que par les entreprises privées, avec la possibilité d'accéder à des fonds d'un montant total de 900 millions d'euros par an. La récente innovation du Conto Termico envisagée par le décret ministériel 16/02/2016 (en vigueur depuis le 31 mai 2016) renforce et simplifie le mécanisme de soutien déjà introduit par le décret 28/12/2012 (en vigueur depuis le 03/01/2013 dit décret Conto Termico 1.0) dans la mesure où il fournit des incitations pour les interventions à petite échelle visant à augmenter l'efficacité énergétique et pour la production d'énergie thermique à partir de sources renouvelables, d'une manière plus simple. Désormais, en plus de prévoir de nouvelles interventions d'efficacité, la taille des installations a été révisée et la procédure d'accès direct a été simplifiée pour les appareils dont les caractéristiques ont été préalablement approuvées et certifiées.
LIMITES
La limite maximale pour le versement des primes en une seule fois est de 5 000 € et le délai de paiement est d'environ deux mois.